Que fait le recruteur de votre CV ?

Que fait le recruteur de votre CV ?

Vous n’avez pas eu de réponse à votre candidature ? Vous ne savez pas si le recruteur a bien reçu votre CV ? Votre CV a-t-il été lu ? Autant de questions que vous êtes susceptible de vous poser lorsque vous postulez pour un poste. Savoir ce que devient notre CV une fois envoyé est une question qui peut d’ailleurs rapidement nous obséder. Pour y voir plus clair et améliorer vos candidatures, découvrez les 5 avenirs potentiels de votre CV.


La moitié des CV ne sont pas consultés


Lorsque vous rédigez un CV professionnel ou étudiant, vous devez garder un élément en tête : seule 1 candidature sur 2 est lue selon une étude menée par Tilkee, un spécialiste de la relance commerciale qui propose un outil pour savoir si un email a été consulté. Et pour l'autre moitié ? En règle générale, elle va se perdre dans les méandres de la boîte mail du recruteur. Une fois votre CV envoyé, il a en effet de fortes chances de terminer dans les spams, d'être supprimé par inadvertance ou tout simplement d'être ignoré.


Face à une telle situation, il ne faut donc pas désespérer si vous n’avez pas eu de retour concernant votre candidature. Pourquoi ? Tout simplement car votre CV a pu échapper au recruteur. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il ne faudra pas hésiter à envoyer un email de relance à l'entreprise, voire même à appeler directement votre interlocuteur. Cela prouvera votre motivation pour le poste et permettra, dans le pire des cas, de savoir que votre candidature a été écartée.


Un CV mis à la corbeille à l’issue d’une sélection rapide


Si votre CV est lue par le recruteur, c’est déjà une petite victoire. Néanmoins, vous devez avoir une chose à l’esprit : l’employeur consacre en moyenne 30 secondes pour lire une candidature. À l’issue d’une première phase d’écrémage, on estime que seules 20 à 30 % des candidatures seront conservées. Les autres ? Elles finiront à la poubelle, parfois sans même une réponse de la part de l'entreprise. Si certains recruteurs déclarent conserver votre CV de côté « au cas où », la réalité est généralement tout autre, notamment car ils doivent gérer un nombre impressionnant de candidatures.


Vous devez en tirer un enseignement : votre candidature doit être impactante pour se démarquer et être retenue, notamment en soignant la rédaction de vos compétences ou de vos expériences professionnelles sur le CV. Si votre candidature n'accroche pas l'employeur dès le premier coup d'œil, vous avec donc de fortes chances qu'elle termine à la corbeille. Il ne faut cependant pas désespérer, tout particulièrement car il faut en moyenne 50 envois de CV à un jeune diplômé pour décrocher un travail selon un baromètre publié par le cabinet Deloitte. Si vous avez un retour négatif, n’hésitez d’ailleurs pas à demander pourquoi votre candidature n’a pas été retenue. Cela vous permettra ainsi de corriger le tir pour vos prochaines tentatives.


Les CV intéressants stockés dans une CVthèque


Si votre CV est consulté mais qu’il n’est pas retenu, il n’est pas automatiquement supprimé. Dans certains cas, il sera en effet stocké dans une bibliothèque de CV, aussi appelée CVthèque. Toutefois, cela ne s'applique généralement que pour les candidatures auprès d'un cabinet de recrutement ou d'une très grande entreprise. Mais une fois encore, seules les candidatures bien construites auront une chance d’être conservées de la sorte. Dans ce cas, il vous reste une possibilité d'être recontacté plus tard, quitte à ce que cela soit pour un autre poste que celui auquel vous candidatiez.


Mais pour que votre CV ressorte de cette bibliothèque numérique, il est primordial qu'il intègre un certain nombre de mots-clés pertinents. Pourquoi ? Tout simplement car ce sont généralement des algorithmes qui vont analyser la base de données, avant de proposer au recruteur les candidatures les plus pertinentes. La rédaction de vos compétences sur votre CV est d'ailleurs primordiale puisqu'elle vous permet de mettre en avant des caractéristiques spécifiques : la maîtrise d'un logiciel, la connaissance d'une langue ou encore une qualité particulière (mobilité, management, etc.). Vous aurez ainsi une meilleure visibilité et votre CV aura plus de chances d'être réutilisé par la suite.


Les CV pertinents conservés dans un dossier personnel


Dans de très rares cas, votre candidature pourra être conservée directement par le recruteur. Cela n’intervient cependant que si votre CV est éliminé à regret, notamment car un autre candidat semble meilleur ou que vos compétences, bien qu'intéressantes, ne correspondent pas exactement au poste. Face à une telle situation, il est donc possible que votre candidature soit stockée sur l'ordinateur de votre interlocuteur ou imprimée et rangée dans un dossier spécifique.


Pour que votre candidature revienne sur le devant de la scène plus tard, il est important qu’elle soit facile à retrouver. Raison pour laquelle votre document doit être envoyé au format PDF et avoir le mot « CV » dans son nom afin que le recruteur puisse le récupérer rapidement à l’issue d’une recherche sur son ordinateur. Gardez également en tête que certaines entreprises préfèrent conserver les CV au format papier. Pour espérer avoir une deuxième chance, il faut donc que votre candidature respecte, là aussi, certaines règles : ne faire qu'une seule page, aller droit à l'essentiel et avoir de l'impact dès le premier regard.


Votre CV est finalement retenu


Si votre candidature intéresse le recruteur – dès la première sélection ou après avoir été stockée -, plusieurs situations sont possibles. En règle générale, le recruteur va alors s'intéresser à votre lettre de motivation et à sa cohérence avec votre CV. Voilà pourquoi ces deux documents doivent être complémentaires et, en aucun cas, présenter exactement les mêmes informations.


Une fois que votre lettre de motivation passe cette nouvelle sélection, le recruteur est susceptible de réaliser une présélection par email ou par téléphone. L'objectif ? Vous poser d'ultimes questions afin d'éclaircir les zones d'ombre de votre candidature (diplôme, niveau de compétences, etc.) et de déterminer si vous êtes réellement adapté au poste. Ce n’est qu’à l’issue de cette dernière étape qu’il pourra vous proposer un entretien afin d’arrêter son choix. Vous l’aurez compris : il vous faudra faire preuve de persévérance !