Les soft skills : la nouvelle arme du CV ?

Les soft skills : la nouvelle arme du CV ?

Gagnant progressivement en importance dans le monde du travail, les soft skills ont su devenir un critère déterminant de recrutement. À tel point que celles que l'on nomme aussi « compétences douces » ou « compétences comportementales » prennent parfois le pas sur les compétences techniques. Autant de bonnes raisons d’apprendre comment bien utiliser les soft skills sur votre CV.


Les soft skills, des compétences qui font la différence sur le CV


Aussi appelées « compétences humaines », « compétences douces » ou même « savoirs comportementaux », les soft skills font référence aux aptitudes personnelles d'un candidat. Plus concrètement, elles désignent toutes les compétences humaines d'une personne et se placent en opposition avec les compétences techniques ou hard skills. À titre d'exemple, l'optimiste, l'adaptabilité, le sens de l'humour et la créativité sont des soft skills. A contrario, la maîtrise d'un logiciel, la connaissance d'un langage de programmation, la pratique d'une langue étrangère ou des capacités professionnelles spécifiques (gestion de projet, manutention, etc.) sont des hard skills.


Si les compétences comportementales sont de plus en plus importantes sur un CV professionnel ou étudiant, c’est pour une raison toute simple : elles sont recherchées par les entreprises. Selon l'étude « Les Soft Skills », menée par le cabinet de recrutement Michael Page et Cadremploi, plus de 6 managers sur 10 sont prêts à recruter un collaborateur principalement sur ses compétences douces. Dans les secteurs du digital et du marketing, ce chiffre franchit même la barre des 70 %. Il faut dire que les soft skills sont de plus en plus sollicités dans le monde du travail, comme le démontrent les 31 % de cadres affirmant les utiliser davantage au quotidien que leurs compétences techniques.


Les 5 softs skills les plus importantes sur un CV


Bien qu'elles soient de plus en plus recherchées, les soft skills ne sont mentionnées sur le CV que par 42 % des cadres. Il est vrai que l’exercice peut paraître périlleux, dans la mesure où il est difficile d’évaluer ses propres compétences comportementales. Pour vous aider à trancher, retrouvez les 5 softs skills les plus demandées par les employeurs selon le rapport « Future of work » élaboré par le World Economic Forum.


La créativité : une compétence comportementale recherchée


Un candidat créatif, c'est un collaborateur en mesure de créer des connections entre diverses choses, capable de lier des gens, des concepts et des idées. Soft skill incontournable sur le CV, la créativité est devenue une compétence reine à l'heure du tout numérique et de la start-up nation. Mais ce savoir comportemental a désormais sa place dans la plupart des entreprises, tant les recruteurs ont compris une chose : l’absence d’innovation, c’est la mort de l’entreprise. Pour y remédier, les créatifs parviennent bien souvent à adopter de nouveaux schémas de pensée, à ouvrir de nouvelles alternatives et à « disrupter » une conception parfois figée du travail.


La résolution des problèmes : une soft skill incontournable


Un candidat capable d'identifier les problèmes et d'en comprendre la complexité, c'est une personne qui parviendra à résoudre les difficultés de l'entreprise. Mais cette soft skill - à mettre sur votre CV si c’est un vrai trait de votre personnalité - n'est pas innée : elle est généralement le fruit d'une longue expérience et d'une excellente capacité d'analyse. Elle traduit également une faculté à trouver des solutions en fonction des ressources disponibles, mais aussi à mettre en place une ligne directrice pour résoudre les problèmes. Un plus indéniable pour de nombreux métiers, tout particulièrement pour le management et la R&D.


L’esprit critique : une compétence à mettre sur le CV


Avoir un esprit critique ne signifie pas être constamment négatif. Bien au contraire ! Cette compétence douce s'exprime à travers la capacité à mener à bien un raisonnement afin de résoudre certaines problématiques. Allant de pair avec la faculté à résoudre des problèmes, cette soft skill peut faire la différence sur un CV étudiant ou professionnel. Savoir s'appuyer sur ses connaissances et sur ses observations pour imaginer des solutions logiques et tangibles, c'est un véritable atout pour apporter sa pierre à l'édifice.


Le sens du collectif : une qualité qui fait la différence


Vous avez toujours considéré qu'une équipe c'est la multiplication des forces vives ? Dans ce cas, c'est que vous savez mettre en avant l'esprit d'équipe et capitaliser sur les atouts de vos collègues. Votre capacité à renforcer la cohésion, à tirer le meilleur de chaque collaborateur et à porter le groupe vers le haut sont autant d'armes pour assurer la réussite de l'entreprise. Dans le même esprit, on remarque que les compétences managériales sont de plus en plus appréciées par les employeurs. Leadership, capacité à fédérer et influence positive : autant de traits de caractère qui font sens sur le CV.


L’intelligence émotionnelle : un savoir-être plébiscité sur le CV


Aussi appelée quotient émotionnel (QE), l'intelligence émotionnelle se place en parallèle d'une notion phare jusqu'à présent : le quotidien intellectuel, ou le fameux QI. En vogue depuis maintenant quelques années, cette soft skill se traduit par la capacité à reconnaître et maîtriser ses émotions et celles des autres. Une forme d'intelligence qui englobe aussi bien l'empathie que la motivation et qui s'exprime de nombreuses façons : contrôle de soi, prise d'initiative, sens de l'écoute, capacité à aider les autres à progresser, source d'inspiration, etc.


Les soft skills sur le CV : des qualités pas si faciles à intégrer


Les candidats souhaitant intégrer des soft skills sur leur CV font souvent la même erreur : se contenter de lister leurs qualités sous forme de mots-clés, sans davantage de précisions. C'est totalement contre-productif ! L'objectif est d'être concret dans la façon dont s'expriment vos compétences douces, tout en sachant rester objectif et concis. Il faut aussi avoir à l'esprit que la pertinence d'une soft skill va varier selon le secteur d'activité et le métier exercé. Un commercial aura ainsi davantage tendance à mettre en avant ses qualités relationnelles (esprit d'équipe, management, etc.), tandis qu'un directeur financier se focalisera sur sa capacité à identifier et à résoudre des problèmes. Au moment de choisir les soft skills pour un CV, un autre élément doit rester à l'esprit : le recruteur a de fortes chances de rebondir sur les compétences humaines que vous avancez, il faudra donc être capable d’en parler et de les illustrer avec des exemples au moment de l’entretien. D’où l’importance de ne pas les choisir à la légère.


Après avoir sélectionné les soft skills qui vous représentent le mieux, vous pouvez les agencer de différentes façons sur votre CV. À vous de choisir la solution qui, à vos yeux, les met le plus en valeur :



  • vous pouvez les placer en haut du CV, en guise de phrase d'accroche ou sous l'intitulé de votre fonction ;

  • vous pouvez les détailler dans la description de chaque expérience ;

  • vous pouvez créer un encart, placé notamment en fin de votre candidature, afin d'y développer ce que vous considérez comme des « valeurs personnelles ».


Besoin d'aide pour rédiger les soft skills de votre candidature ? Créez votre CV en ligne sur ExpressCV pour profiter de conseils de rédaction personnalisés.