Les types de CV
Le CV chronologique

CV chronologique : comment rédiger un CV chronologique ?

Le CV Chronologique est le CV tel qu’on le connait classiquement, il reprend les experiences professionnelles une à une, organisees selon un classement par date.

Ce classement peut présenter chaque experience depuis la plus récente, ou depuis la plus ancienne, au choix.

Il constitue un atout de taille pour certains profils, et peut en desservir d’autres.

Devez-vous opter pour le CV chronologique ? Comment le rédiger, et comment l’organiser ? Notre point sur le CV Chronologique.

CV chronologique : quels sont les avantages et les inconvénients du CV chronologique ?

Le Curriculum Vitae chronologique est un modèle de CV parmi d’autres, il existe également les CV combinés, et les CV fonctionnels. Aussi, votre choix de CV doit dépendre de votre parcours professionnel et des atouts que vous souhaitez mettre en avant.

Quels sont les avantages du CV chronologique ?

Le CV chronologique sert les profils qui ont évolué dans le même type de poste, en ce qu’ils démontrent une progression dans le temps : gain de responsabilités, évolution en grade, et performances accomplies au fur et à mesure que les années passent. Ainsi, si vous avez toujours évolué dans le même corps de métier et obtenu des promotions et des résultats d’année en année, ce type de CV est fait pour vous.

Si vous n’avez pas évolué au sein du même type de poste, mais que vous avez accumulé des expériences relatives les unes aux autres qui montrent une réelle volonté d’évolution au fil du temps, ce CV servira également votre candidature.

Le but d’un CV chronologique est de démontrer qu’il existe un fil conducteur dans votre évolution professionnelle, et que vous progressez toujours. Il est plus facile à étudier pour les recruteurs puisqu’il dévoile un véritable fil d’Ariane au sein de votre parcours professionnel.

Meeting

Quels sont les inconvénients du CV chronologique ?

Néanmoins, ce type de CV comporte au contraire quelques inconvénients pour certains profils.

Si vous avez des « trous » dans votre parcours professionnel, et que vous avez passé une ou plusieurs années sans activité, alors ce type de CV vous desservira, puisque le recruteur se demandera ce que vous avez fait durant ce temps, et il mettra en exergue cette « faille » dans votre cursus. Si c’est votre cas, optez plutôt pour le CV fonctionnel.

Si vous avez un parcours « décousu », que vous avez enchaîné diverses expériences professionnelles sans lien apparent, et que, de ce fait, vous n’avez pas forcément gagné au fil des ans en termes de responsabilités ou d’objectifs, alors le CV chronologique risque également de vous desservir, puisqu’il fera état d’une ambivalence dans votre profil, et d’une instabilité sur le plan professionnel.

Dans ce cas, optez également pour le CV fonctionnel ou bien pour le CV combiné.

CV chronologique : comment rédiger un CV chronologique ?

  • la rubrique « Objectif » : elle vous présente brièvement et définit les enjeux du poste pour lequel vous candidatez. Elle doit montrer que vous savez de quoi il retourne et que ce projet s’inscrit concrètement dans votre champ de compétences et au sein de votre carrière professionnelle. N’hésitez pas à consulter notre page dédiée à la rubrique « Objectif ».

  • la rubrique « Formation » : elle reprend une à une vos formations scolaires et pédagogiques. Elle doit être bien complète afin de faire état de vos connaissances théoriques et de votre capacité à analyser et à synthétiser. Dans le cas où vous avez suivi une formation professionnalisante, cette rubrique doit montrer que vous disposez des bases nécessaires à l’accomplissement de votre travail, et également montrer que vous disposez d’une certaine plus-value sur le marché du travail grâce à vos qualifications. N’hésitez pas à consulter notre page dédiée à la rubrique « Formation ».

  • la rubrique « Compétences » : elle doit reprendre une à une chacune de vos compétences solides pour le poste. Elle doit comprendre les qualités dues à votre savoir-être (empathie, résolution de conflits, sourire, etc...), et les qualités dues à votre savoir-faire (gestion de logiciels, capacités rédactionnelles, etc...). N’hésitez pas à consulter notre page dédiée à la rubrique « Compétences ».

  • la rubrique « Expérience professionnelle » : elle doit lister dans l’ordre chronologique (du plus ancien au plus récent), ou dans l’ordre anti-chronologique (du plus récent au plus ancien), chacune de vos expériences professionnelles. Vous devez y renseigner l’intitulé de vos postes occupés, les principaux objectifs de chacun d’entre eux, les dates auxquelles vous les avez occupés, et les entreprises pour lesquelles vous avez travaillé. Vous pouvez également ajouter vos références dans cette rubrique, ou créer un petit encart discret dans un coin de votre CV (en bas à gauche ou à droite) pour y inscrire les personnes à contacter par votre recruteur. N’hésitez pas à consulter notre page dédiée à la rubrique « Expériences professionnelles ».